Les lieux remarquables

Le fort du Gros Cerveau

Gros Cerveau
04 89 96 43 43

Eglise Saint Nazaire

Place Michel Pacha
04 94 74 59 90

Fontaine de l'Agriculture

Place de la tour
04 94 74 01 04

Le Jardin des Oliviers

665 chemin de sainte Trinide

Les pointus

Quai Général de Gaulle
04 94 74 01 04

Balades et nature au Gros Cerveau

Avenue du Pont d'Aran
04 89 96 43 43

Les jardins de la ville

Square Kennedy
04 94 74 01 04

La Tour de Sanary

Place de la tour
04 94 32 97 89

Musée Frédéric Dumas

Rue Lauzet Aîné
04 94 32 97 89

L'ouvrage de la pointe

Gros Cerveau
04 89 96 43 43

L'orgue de Sanary-sur-Mer

Eglise Saint Nazaire
04 94 74 01 04

Les Mousquemers

Rue Lauzet ainé
04 94 32 97 89

Le chemin de Croix

Place Michel Pacha
04 94 74 01 04

Les Ruelles de Sanary

1 rue de la République
04 94 74 01 04

La chapelle Notre-Dame de Pitié

Chemin de la colline
04 94 74 0 104

Les Oratoires

Montée des oratoires
04 94 74 01 04

Fontaine de la Marine

Place de lattre de Tassigny
04 94 74 01 04

Le lavoir

Square Kennedy
04 94 74 01 04

Le sanctuaire de la Miséricorde

12 rue Laget
04 94 74 01 04

La chapelle Saint Roch

95 Chemin de l'Huide
0494740104

Le lavoir

Square Kennedy
83110 Sanary-sur-Mer

Avant 1855 au village, on prend l’eau à la fontaine placée devant l’église et alimentée par la source de Mortier dite Mère fontaine.

Deux bornes sont également placées à chaque extrémité du port. Le linge est nettoyé au lavoir et à l’abreuvoir principal, construits sur le quai des palangriers ainsi qu’à deux autres lavoirs plus petits : un à l’extrémité de la rue de la Prud’homie, l’autre à l’embouchure du vallat Daumas. En 1855, un nouveau lavoir plus grand et plus beau, augmenté d’un abreuvoir, est érigé. Démoli en 1865, il est remplacé en 1867 par un nouvel ouvrage sur lequel on rajoute une toiture en 1891. C’est ce lavoir qui en 1927 est transféré près du cimetière. Son séchoir est réparé en 1981. En 1867 Marius Michel, dit Michel Pacha, maire de la commune, commande au sculpteur Emile Adalbert deux fontaines allégoriques, l’une de l’Agriculture, l’autre de la Marine. Il mène aussi la construction du quai, pour éviter aux maisons d’avoir les pieds dans l’eau lors des « largades ». En 1996, le lavoir alimenté par le vallat Daumas n’est plus guère utilisé. Une nouvelle vie lui est donnée par la municipalité qui décide de le restaurer et de le mettre en valeur dans les jardins Jean-Cavet, du nom du président du comité local de la Résistance et premier maire de la Libération.

Tarifs : Accès libre.

Disponibilités : Toute l'année, tous les jours.

Centre ville , En ville , Arrêt de transport en commun à moins de 500 m , Port de plaisance à moins de 500 m , Arrêt de bus à moins de 500 m

Port Piéton : Yoga avec Terre d'éveil